Anarchisme vert

L'anarchisme vert ou éco-anarchisme est une doctrine politique née, sous sa forme actuelle, au XX e siècle. L'anarchisme vert est au croisement de la philosophie anarchiste et de l'écologisme.



Catégories :

Anarchisme - Courant de l'environnementalisme - Environnementalisme - Altermondialisme

Recherche sur Google Images :


Source image : www.lepost.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... On emploi quelquefois les termes anarcho-écologie, anarchisme vert ou écologie... Le problème de l'autorité, dans sa nature anthropique, ... (source : endehors)
  • L'anarchisme vert est au cœur même du programme du Parti Anarchiste... et la dégradation de la nature tout en dénonçant le mythe de la nature illimitée... (source : anarchisme-revolution.blogspot)
Drapeau l'anarchisme vert.

L'anarchisme vert ou éco-anarchisme est une doctrine politique née, sous sa forme actuelle, au XXe siècle. L'anarchisme vert est au croisement de la philosophie anarchiste et de l'écologisme.

Très critique envers la technologie, il défend l'idée que l'anarchisme doit, s'il veut évoluer, rejeter l'anthropocentrisme. En effet, pour les anarchistes verts, l'homme doit renoncer à essayer de dominer la nature. Ce courant de pensée a de nombreuses similitudes avec l'anarcho-primitivisme.

Précurseurs

Au début du XXe siècle, les militants anarchistes associaient fréquemment leur combat à un retour à la nature ou à un mode de vie plus sain, loin des méfaits de la civilisation industrielle. Élisée Reclus a ainsi mené particulièrement tôt des combats contre les industries polluantes et la dégradation de la nature tout en dénonçant le mythe de la nature illimitée véhiculé par les catholiques.

L'anarchisme vert considère que les écovillages ne dépassant pas plus d'une centaine de personnes, sont un environnement plus propice à la vie humaine que les grands centres urbains de la société industrielle. La forme d'organisation politique associée à l'anarchisme vert est essentiellement la fédération de commune libre.

En général, les éco-anarchistes rejettent le principe anthropocentrique selon lequel l'humanité doit être reconnue comme supérieure au reste de la nature. Ils affirment au contraire que l'organisation sociale doit se faire en harmonie avec les forces naturelles et non contre elles.

L'éco-anarchisme combine les courants suivants : primitivisme, tribalisme, féminisme (et surtout l'écoféminisme), démocratie «bio-régionale», pacifisme, sécessionnisme et «communautés d'intention», mais aussi les préoccupations écologistes radicales.

Un des ouvrages principaux de l'anarchisme vert est Ishmaël de Daniel Quinn.

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchisme_vert.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu