Artisans du Monde

Artisans du Monde est une association française fondée au début des années soixante-dix et qui se revendique du commerce équitable.



Catégories :

Aide humanitaire - Commerce équitable - Économie solidaire - Altermondialisme - Tiers-mondisme

Recherche sur Google Images :


Source image : deco.plurielles.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Avec d'avantage de 170 points de vente en France, Artisans du Monde est animé par plus de 5000 bénévoles et 85 salariés qui s'engagent pour un commerce équitable.... (source : artisansdumonde)
  • Une des démarches intéressantes d'Artisans du Monde est la collaboration en local avec... Quelle est votre définition du commerce équitable et comment vous... (source : clace)
  • La boutique d'Artisans du Monde fait partie des 130 points de vente du réseau de commerce équitable, le plus ancien et principal en France.... (source : commerces-biarritz)

Artisans du Monde est une association française fondée au début des années soixante-dix et qui se revendique du commerce équitable. Sa spécificité est d'être structurée autour de boutiques où des militants bénévoles distribuent divers produits, artisanaux ou alimentaires en provenance des pays pauvres.

Historique

En 1971, après la guerre civile qui a débouché sur l'indépendance du Bangladesh vis-à-vis du Pakistan, la misère et les inondations ravagent le Bangladesh. En novembre, l'Abbé Pierre lance un "appel aux communes de France" pour que chacune d'elles se jumelle avec une commune du Bangladesh. En juillet 1972, la première assemblée générale de l'U. CO. JU. CO (Union des Comités de Jumelage Coopération) réunit une cinquantaine de comités. [1]

l'UCOJUCO est logée à la Communauté Emmaüs de Charenton. Des marchandises en provenance du Bangladesh sont réceptionnées et des expos-vente sont organisées tant à Paris qu'en province. Le premier local permanent est ouvert à Châlons-Sur-Marne par Philippe Galinou, président de l'UCOJUCO. L'idée est de créer un réseau de boutiques de vente et d'information consacrées au tiers-monde. Ce sont des étudiants d'H. E. C. qui sont à l'origine de l'essaimage du mouvement "Artisans du Monde" (AdM) concrétisé par la constitution de la SARL "Artisans du Monde", à l'automne 1973 et par l'ouverture de la première «boutique Tiers-Monde», en février 1974, au 20 rue Rochechouart à Paris. Parmi eux, Hubert Grouès, neveu de l'Abbé Pierre, déjà membre de l'UCOJUCO et Daniel Renaud qui sera gérant d'Artisans du Monde jusqu'en juillet 1975. [2]

La jeune association s'associe au boycott de la marque Outspan qui distribue des oranges d'Afrique du Sud, pays de l'Apartheid ainsi qu'à l'occasion de la vente de produits artisanaux chiliens produits par les réfugiés arrivés massivement en France à partir de l'hiver 73, s'implique dans la dénonciation du régime de Pinochet. Cet engagement politique provoque la scission entre les fondateurs historiques issus d'Emmaüs et de l'UCOJUCO, marqués par une approche caritative respectant les traditions et les jeunes tenants d'une approche politique tiers-mondiste. [3]


La seconde période historique d'Artisans du Monde (1977-1983) est marquée par la création de centres de documentation sur le tiers-monde et d'une fédération nationale. En 1984, la centrale d'importation Solidar'Monde (alors appelée Fam'Import) est créée.

Le développement d'Artisans du Monde s'est accéléré depuis quelques années. Depuis 1990, le nombre de points de vente a été multiplié par 3, 6 et le chiffre d'affaires a été multiplié par neuf. En 2004, ce dernier est de 11% supérieur à celui de 2003.

Artisans du Monde en 2007

Dans le monde du commerce équitable, la spécificité d'Artisans du Monde, ce qui la sépare d'un label comme Max Havelaar est le développement de réseaux commerciaux indépendants des grandes chaînes de distribution. C'est le choix d'une filière intégrée, selon les principes internationaux de l'IFAT (Mondial Federation for Alternative Trade) qui garantit que l'ensemble des maillons de la chaîne commerciale sont des acteurs du commerce équitable, et qui se différencie de la filière labellisée (garantie par produit).

Les boutiques

Artisans du Monde (AdM) importe, par le biais de sa centrale d'achat Solidar'Monde, des produits artisanaux, alimentaires et cosmétiques. Artisans du Monde travaille avec 124 groupements de producteurs partenaires dans 43 pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique Latine. Ceci représente à peu près 1000 références pour l'artisanat et 120 pour les produits alimentaires dont à peu près la moitié sont labellisés agriculture bio.

Répartis sur la totalité de la France, ses 170 points de vente sont animés par plus de 5000 bénévoles et 70 salariés.

Actions d'éducation

Le réseau Artisans du Monde propose des interventions dans les écoles, des formations et des outils pédagogiques «pour permettre aux citoyens, selon les termes de l'association, d'avoir un regard critique sur les dysfonctionnements du commerce mondial et de devenir acteurs d'une société plus juste». De fait, on trouve fréquemment dans les boutiques Artisans du Monde des tracts et des brochures qui dénotent une proximité avec les milieux altermondialistes

En 2005, près de 3000 actions d'éducation au commerce équitable ont ainsi été menées auprès de 80 000 jeunes. En novembre 2003, le Ministère de l'Éducation a délivré à Artisans du Monde l'agrément d'association d'éducation complémentaire de l'enseignement public. La Fédération a obtenu le prix 2004 «Action de sensibilisation et d'éducation au développement décerné par le Haut Conseil de la coopération mondiale (HCCI). AdM bénéficie aussi de l'agrément du Ministère de la Jeunesse et des Sports comme association nationale de Jeunesse et d'Education populaire.

Éthique sur l'étiquette

Artisans du Monde invite les consommateurs et citoyens à relayer des campagnes de pression en direction des acteurs économiques et des pouvoirs publics pour changer les règles du commerce mondial. Dés sa création en 1995, Artisans du Monde a coordonné le collectif De l'éthique sur l'étiquette. Composé de 42 associations et syndicats, son objectif est de promouvoir le respect des droits de l'Homme au travail et un commerce éthique. AdM a actuellement abandonné la coordination mais suit toujours les activités du collectif.

Artisans du monde intervient lors des campagnes électorales pour demander aux partis politiques de promouvoir une législation qui protège le commerce équitable contre les risques de récupération du concept par des acteurs qui ne respecteraient pas ces critères et principes.

Appartenances nationales et mondiales

Artisans du Monde participe à des collectifs nationaux et internationaux. Il est membre du Centre de Recherche et d'Information pour le Développement (CRID), de la Plate-forme française pour le commerce équitable, de NEWS! et de l'IFAT.

Idées revendiquées par "Artisans du Monde"

Notes et références

  1. Fédération Artisans du Monde, É-Changeons le monde, 1999, p. 126-127
  2. Fédération Artisans du Monde, É-Changeons le monde, 1999, p. 130
  3. Fédération Artisans du Monde, É-Changeons le monde, 1999, p. 131

Bibliographie

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Artisans_du_Monde.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu