Assises chrétiennes de la mondialisation

Les Assises chrétiennes de la mondialisation est un mouvement altermondialiste chrétien.



Catégories :

Mouvement altermondialiste - Altermondialisme - Christianisme et société - Association ou organisme chrétien

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le Livre blanc des Assises chrétiennes de la mondialisation... Il y a plus de cinq ans, plusieurs mouvements de laïcs chrétiens - catholiques et ... (source : ceras-projet)
  • Livre blanc, ASSISES CHRÉTIENNES DE LA MONDIALISATION, Livres, ... Les Assises, association fondée en 2002 par divers mouvements chrétiens (CCFD, CFTC, ... (source : laprocure)
  • ... Les Assises chrétiennes de la mondialisation tiennent leur deuxième assemblée, ce week-end, à Lille. Près de 80 mouvements catholiques et ... (source : la-croix)

Les Assises chrétiennes de la mondialisation (ACM) est un mouvement altermondialiste chrétien.

Origines

Les Assises chrétiennes de la mondialisation ont la conviction que le christianisme et la mondialisation interrogent les mouvements chrétiens. L'identité chrétienne doit comporter des réponses sur l'altérité et le vivre ensemble.

Huit organisations françaises, catholiques et protestantes, se regroupent pour une démarche commune de réflexion, de témoignage et d'action. Autour du noyau d'origine constitué en juin 2002, un rassemblement plus large se forme, avec un éventail de mouvements partenaires, au sein de l'Association des Assises Chrétiennes de la Mondialisation, ACM, sous la présidence de Jérôme Vignon, ancien président du Mouvement chrétien des cadres et dirigeants.

Ces "Assises" se sont déroulé en deux temps :

L'intention est de donner, par cette rencontre nationale, une visibilité aux messages collectés lors des ATM Ces rencontres, ouvertes à tous, croyants ou non, seront l'occasion d'identifier et de promouvoir des actions concrètes et cohérentes illustrant les changements de regard et de comportements induits par la perspective d'une mondialisation plus humaine.

Huit associations fondatrices : Secours catholique, Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), Confédération française des travailleurs chrétiens (le syndicat CFTC), Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC), Mouvement chrétien des cadres et dirigeants (MCC), Chrétiens dans le monde rural (CMR), Fédération protestante de France (FPF), Comité épiscopal pour la Coopération missionnaire (CECM).

L'importance du développement durable

La notion de développement durable fait prendre conscience de la responsabilité personnelle de chacun face aux générations futures.

La théologie chrétienne s'est démarquée initialement des autres croyances par la désacralisation des évènements climatiques, vénérés par les croyances païennes. Elle a ainsi sur l'obligation de dominer la nature, plutôt que la diviniser, ainsi qu'à mis en avant l'idée que le «travail de l'homme» doit être respecté.

On constate actuellement que le processus de transformation continuelle de l'homme sur l'environnement a ses limites.

Le défi théologique est actuellement de concilier l'environnement comme un don de Dieu, et de reconsidérer la nature sous cet angle.

Le mode de dèveloppement actuel est par essence «non durable» (énergie fossile, pollution... ) et pose la question de la responsabilité actuelle de notre société comparé aux générations futures.

Les migrations humaines

La mondialisation permet actuellement des migrations humaines importantes, par le développement des moyens de transport, mais aussi par la diffusion de la réalité de la vie sur la totalité de la planète, et fait naître des espoirs quelquefois trompeurs parmi les populations.

La vision du phénomène migratoire parmi les populations accueillantes entraînent quelquefois des réactions de peur.

Les chrétiens peuvent être partagés entre ce sentiment de peur, et celui de l'appel du Christ à l'amour de l'autre.

«J'étais un étranger et vous m'avez accueilli» (Evangile selon Saint Matthieu, 25, 43)

L'axe de réflexion sur l'entreprise

Les ACM reconnaissent que la culture d'entreprise ne doit pas reléguer les questions sociales et environnementales au second plan et insistent sur la responsabilité sociale de l'entreprise.

Les règles protectrices sont soumises actuellement à la compétition, et la tentation du moins-disant social est de plus en plus forte.

Les entrepreneurs, qui ne sont pas l'entreprise (entité légale), devraient s'orienter tout autant qu'il leur est envisageable dans le respect de critères sociaux et environnementaux, tant pour leur entreprises que leurs filiales et leurs fournisseurs.

Mouvements fondateurs

Ces mouvements fondateurs ont nommé à la création des Assises chrétiennes de la mondialisation en 2003. Ils ont été rejoints par 70 autres mouvements chrétiens.

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Assises_chr%C3%A9tiennes_de_la_mondialisation.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu