Camp Action Climat

Les Camp Action Climat sont organisés par un collectif d'individus de tous bords, avec un fonctionnement horizontal et non marchand par un dispositif de prix libre, une empreinte écologique minimale.



Catégories :

Aéroport des Pays de la Loire - Mouvement altermondialiste - Altermondialisme - Écologie

Recherche sur Google Images :


Source image : www.passerelleco.info
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le Camp Action Climat est autogéré et organisé par un collectif d'individus.... de l'événement dans les réseaux corrects : contacter le groupe internet ou... (source : campclimat)
  • De nouveaux groupes de travail ont été créés avec un programme ambitieux, ... Le Camp Action Climat est autogéré et organisé par un collectif d'individus.... (source : klimaatactiekamp)

Les Camp Action Climat sont organisés par un collectif d'individus de tous bords, avec un fonctionnement horizontal et non marchand par un dispositif de prix libre, une empreinte écologique minimale. Un Camp Action Climat est un rassemblement d'individus qui constatent que la crise climatique n'est pas uniquement un problème environnemental qui plus est , mais qu'elle doit être lue comme la faille de la totalité du dispositif dans lequel nous vivons. C'est une façon de transformer sa propre vie, loin du profit et de l'individualisme ainsi qu'à travers le partage et l'action collective.

Origine

Apparu en 2006 en Angleterre, le réseau Camp Action Climat puise ses racines dans le patrimoine laissé par Reclaim The Streets (Fête de rue), née dans la foulée de Rising Tide, le réseau alter pour la biosphère qui a des ramifications dans n'importe qui anglophone. C'est une sorte d'hybridation nouvelle de l'esprit hacker qui revisite la technologie avec la folie clownesque et carnavalesque qui, avec l'irrévérence et l'esprit rebelle des «Pink Bloc», affrontent l'appareil sécuritaire de l'Etat et des grandes corporations.

Principe

A l'échelle globale, nos pays développés sont assez adaptables à ce problème qui se fait déjà sentir. D'autres zones, et des populations entières, sont par contre bien plus fragiles et l'impact sur ceux-ci pourrait être rapide, et dramatiquement violent. Cet impact se répercuterait sans tarder sur la totalité de la planète, dans un contexte de ressources en diminution.

Si les gouvernements et les industriels continuent d'ignorer le problème, c'est alors à nous d'agir dès désormais, pour limiter l'impact de cette crise et sortir de la voie sans issue dans laquelle nous sommes embarqués. Le dispositif actuel est responsable du changement climatique.

Les Camp Action Climat ouvre le débat sur la manière de bâtir des collectivités urbaines capables de diminuer de 80 % les émissions de carbone, condition impérative si nous voulons empêcher une augmentation de plus de deux degrés la température globale, le seuil au-delà duquel le cercle vicieux du réchauffement climatique deviendrait irréversible. Ce seuil correspond à 450 ppm de CO2 dans l'atmosphère. Pour arrêter la fièvre terrestre, il faudrait stabiliser les choses à 350 ppm. Nous sommes déjà à 380 ppm. Nous avons dix ans pour inverser la tendance et commencer ensuite à dissiper le carbone contenu dans l'atmosphère. Si cela n'est pas fait, la moitié du Grœnland va fondre et Londres, New York, Amsterdam, Venise, c'est-à-dire les capitales de la modernité, seront sous les eaux… Un merdier aux dimensions apocalyptiques. Parviendrons-nous à diminuer notre consommation d'énergie, à maintenir une société urbaine et cosmopolite en réseau ?

Le camp climat est l'occasion d'agir directement pour opérer une transition juste vers une société équitable, soutenable, indépendante comparé aux énergies fossiles et neutre en terme d'émissions de CO2.

Organisation

Chaque Camp Climat est organisé horizontalement par quiconque souhaite s'investir.

Il a une empreinte écologique minimum, et développe quatre thématiques principales :

Les camps sont préparés entièrement en autogestion par des volontaires. Des rencontres mensuelles sont organisés les mois qui ont précédé. N'importe qui est bienvenu et encouragé à joindre un des groupes de travail (logistique, processus, média, finance, ... ). Il n'y a aucun leader et la prise de décisions se fait au consensus. Au démarrage du camp, le groupe de préparation s'auto-dissous et la vie sur le camp est alors gérés par ses participants : gestion des cuisines, des espaces sanitaires, des conflits, des assemblées générales, des actions directes, des ateliers, des débats, des animations, ...

Les infrastructures donnant la possibilité la vie sur le camp sont amenés par ses participants et/ou fabriqués avec récupération, d'ateliers de construction et d'échanges de savoirs. Le camp fonctionne de façon décentralisé avec des quartiers autonomes qui ont chacun leur cuisine végétarienne.

Chaque quartier tient son assemblée générale quotidienne au consensus et des référents sont envoyés à une réunion qui réuni la totalité des référents des différents quartiers et groupes de travail qui organisent la vie sur le camp (approvisionnement de la nourriture, gestion sanitaire, médical, juridique, enfant, ... ). La structure organisationnelle des camps est libre, ouverte et réfléchie. Toute critique du fonctionnement est discuté et permet ainsi de perfectionner son efficacité.

Les déchets des toilettes sèches et le compost des cuisines sont entièrement recyclés pour devenir un engrais naturel. L'approvisionnement énergétique du camp est autonome via l'énergie solaire photovoltaïque, des éoliennes, de groupes électrogènes fonctionnant à l'huile végétale, ... L'approvisionnement en nourriture du camp s'effectue auprès de producteurs biologiques locaux pour diminuer l'impacte écologique du transport et soutenir l'agriculture locale.

Les action directes menées tout au long du camp n'ont pas pas de leader ni de représentants mais se base sur un ensemble de groupes affinitaires. Ces groupes affinitaires étant des petits groupes de personnes qui se connaissent mutuellement, se font confiance et se donnent des objectifs spécifiques d'actions et des techniques de protection du groupe face à la police. Il est prévu au sein du cortège de communiquer et de se coordonner par divers moyens : signes, couleur, musique, slogan. Ces signes sont conventionnels à chaque manif et leur évolution est constante. Chaque groupe peut décider à n'importe quel moment de s'autonomiser de la manif.

En France

Le premier Camp Action Climat en France se déroulera à Notre-Dame-des-Landes, sur le site du projet de construction d'un projet d'aéroport, près de Nantes. Il a pour objectif d'empêcher la construction de cet aéroport et permettre la convergence d'éco-activistes afin d'organiser ensemble un bloc commun lors des protestations qui entoureront la conférence de l'ONU sur le traité climatique qui débutera à Copenhague en décembre 2009.

Annexes

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_Action_Climat.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu