Centre social autogéré

Dans la mouvance contestataire des années soixante-dix en Italie, des jeunes ont installé dans quelques immeubles des centres historiques des villes leurs bases d'action contre la société inégalitaire de consommation.



Catégories :

Réappropriation - Altermondialisme - Coopération - Squat

Dans la mouvance contestataire des années soixante-dix en Italie, des jeunes ont installé dans quelques immeubles des centres historiques des villes leurs bases d'action contre la société inégalitaire de consommation[1]. Leur succès de fréquentation depuis lors témoigne de l'aspiration à un mode de vie alternatif de résistance à la domination sans partage du libéralisme marchand. L'investissement dans les entreprises culturelles invente actuellement des formes nouvelles d'accueil de la marginalité urbaine.

Bibliographie

Notes

  1. À Rome, Milan ou Turin par exemple.

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"Centre social autogéré: Installation ..."

L'image ci-contre est extraite du site www.lapointelibertaire.org

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (300 x 304 - 26 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_social_autog%C3%A9r%C3%A9_(Italie).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu