Courants anti-industriels

Les courants anti-industriels sont des courants politiques qui se distinguent par une critique radicale de l'ensemble des technologies issues des révolutions industrielles des XIX e et XX e siècles.



Catégories :

Écologie politique - Environnementalisme - Altermondialisme - Réappropriation

Les courants anti-industriels sont des courants politiques qui se distinguent par une critique radicale de l'ensemble des technologies issues des révolutions industrielles des XIXe et XXe siècles. Ces courants dépassent le respectant les traditions clivage gauche-droite : il existe autant des courants d'extrême gauche que d'extrême-droite.

Histoire

Certaines sectes protestantes comme les Amish refusent le mode de vie moderne.

Le premier mouvement ouvrier anti-industriel apparaît en Angleterre au début du XIXe siècle : les luddites détruisent ainsi les premières machines. Partout où la révolution industrielle se développe, des mouvements de refus du salariat et de l'usine se forment et des bris de machines sont commis. Dès le XIXe siècle, des groupes anarchistes rejettent la révolution industrielle. Actuellement toujours, en Inde[1] ou en Chine, devant la destruction de l'environnement et des économies de subsistance, de tels mouvements d'opposition à l'industrialisation se manifestent chez la paysannerie déracinée.

Au XXe siècle, il faut cependant attendre les années 1960 pour voir réémerger des courants anti-industriels. Ces courants apparaissent dans un premier temps aux États-Unis au sein du mouvement hippie. En France, les théories anti-industrielles se développent surtout autour de l'Encyclopédie Des Nuisances (EdN) [2] et du côté de l'écrivain Jacques Camatte.

Le courant anti-industriel le plus radical est représenté par les théories anarcho-primitivistes de John Zerzan, qui prône un retour au mode de vie préhistorique des chasseurs-cueilleurs.

Aux États-Unis, le mathématicien Theodore Kaczinski a publié un manifeste anti-industriel après avoir envoyé une vingtaine de colis piégés contre des représentants du complexe industriel américain mais aussi des universitaires, tuant trois personnes.

Notes et références

  1. Historiquement, dans ce pays, le premier mouvement organisé de résistance au processus d'industrialisation et de tentative de construction d'un autre mode d'organisation -et de production- de la société s'est cristallisé autour de Gandhi, puis de son disciple Vinoba Bhave. Depuis, d'autres mouvements de résistance ont vu et voient le jour, sans pour tout autant qu'un lien puisse être obligatoirement établi entre leurs actions et l'héritage gandhien.
  2. «La véritable utilité du développement technique du monde moderne est désormais là : sa fonction sociale est d'empêcher la solution des problèmes qu'il pose en en créant toujours de nouveaux. En accord avec l'adage "Pourquoi faire simple lorsque on peut faire compliqué ?", la prolifération d'une technologie autodestructrice sert à contourner la contradiction historique d'une richesse perpétuellement confisquée.», Relevé provisoire de nos griefs contre le despotisme de la vitesse à l'occasion de l'exension des lignes du TGV, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 1998, p. 26.

Bibliographie

Revues

Ouvrages

  • Jacques Ellul, Le bluff technologique, Hachette, 1988. Préface de Jean-Luc Porquet.
  • Mathieu Amiech et Julien Mattern, Le Cauchemar de Don Quichotte : sur l'impuissance de la jeunesse d'aujourd'hui, Editions Climats, 2004.
  • Bertrand Louart, Quelques éléments d'une critique de la société industrielle, suivi d'une Introduction à la réappropriation…, 2003, 48 p.
  • Theodore Kaczynski, (dit Unabomber), La Société industrielle et son avenir (1996), éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 1998.
  • Kirkpatrick Sale, Le Mythe du Progrès, éditions Non Fides, 2008, 16 p.
  • John Zerzan, Qui a tué Ned Ludd?, éditions Non Fides, 2008.
  • John Zerzan, Aux Sources de l'aliénation (1988), L'Insomniaque, 1999.
  • John Zerzan, Futur primitif (1994), L'Insomniaque, 1998.

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"Courants anti-américains"

L'image ci-contre est extraite du site www.deuframat.de

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (372 x 285 - 53 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Courants_anti-industriels.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu