Pour lire pas lu

Journal satirique français publié de juin 2000 à octobre 2005, PLPL, «le journal qui mord et fuit» était un bimestriel qui analysait le contenu de la presse et des médias français.



Catégories :

Presse bimestrielle française disparue - Presse altermondialiste - Média altermondialiste - Altermondialisme - Presse satirique

Recherche sur Google Images :


Source image : idata.over-blog.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Pour lire pas lu. trait. gif (119 octets). crane Le journal qui mord et fuit.... Le n°26 est aussi le dernier numéro de PLPL. En 2006, LE PLAN B, ... sera disponible en kiosques et mêlera critique des médias et enquêtes sociales.... (source : homme-moderne)
  • Cette page contient les information de référence sur pour lire pas lu :.... PLPL s'inscrit dans la lignée des ouvrages de critique des médias des années 90 dont on... Ses rédacteurs arrêtent sa parution pour former un nouveau journal, ... (source : dictionnaire.sensagent)
 PLPL (Le Plan B à partir de mars 2006)
{{{nomorigine}}}

Pays France France
Langue (s) Français
Périodicité Bimestriel
Genre Pamphlet
Diffusion 10 000 ex. ()
Date de fondation 2000
Ville d'édition Marseille

ISSN 1240-0068

http ://www. plpl. org

Journal satirique français publié de juin 2000 à octobre 2005, PLPL, «le journal qui mord et fuit» était un bimestriel qui analysait le contenu de la presse et des médias français.

Son titre vient d'un film de Pierre Carles, Pas vu pas pris, refusé par la télévision et finalement diffusé en salles grâce à une souscription (Pour Voir Pas Vu) lancée surtout par Charlie Hebdo. PLPL s'inscrit dans la lignée des ouvrages de critique des médias des années 90 dont on citera à titre d'exemple  : Les Nouveaux Chiens de garde de Serge Halimi, Journalistes au quotidien d'Alain Accardo, Sur la télévision de Pierre Bourdieu. Il décerne l'ensemble des trois mois la Laisse d'Or, un prix symbolique récompensant le journaliste que PLPL juge le plus servile.

Le journal fut surtout créé par Pierre Carles. Ses principaux collaborateurs sont Serge Halimi, aussi journaliste au Monde diplomatique, Gilles Balbastre et Pierre Rimbert. Ils animent régulièrement des réunions-débats sur les médias qui rencontrent de plus en plus de succès. L'objectif déclaré de PLPL est de détruire «le parti de la presse et de l'argent» (PPA).

PLPL s'est retrouvé au cœur de plusieurs polémiques avec Le Monde au moment de la parution de La Face cachée du Monde et avec Philippe Val, dont PLPL met en évidence le soutien à la guerre au Kosovo, ses condamnations répétées de «l'islamo-gauchisme», son réformisme mais aussi sa rhétorique jugée spécifiquement pédante.

PLPL est surtout décrié pour son style jugé agressif, parce que ses articles ne sont pas signés (en réalité, ils le sont par toute la rédaction, qui marque ainsi son opposition au "culte de la personne" qui prévaudrait dans les média classiques), pour ses attaques ad hominem et car il a donné des surnoms aux principaux patrons de presse qu'il combat, comme Serge July, dit "Crassus", Jean-Marie Colombani, dit "Ramina" ou Laurent Joffrin, dont le vrai nom, Mouchard, est fréquemment cité. Philippe Corcuff a proposé des critiques du contenu des analyses et des méthodes de PLPL[1], [2]. PLPL a décerné à Philippe Corcuff sa dernière «laisse d'or»[3].

Le dernier numéro de PLPL date d'octobre 2005. Ses rédacteurs arrêtent sa parution pour former un nouveau journal, bimestriel, dont le premier numéro est sorti au mois de mars 2006 : Le Plan B.

Il se sert à désigner comme le «bras armé» de l'association ACtion-CRItique-MEDias (Acrimed), qui serait sa «vitrine universitaire». Le site internet de celle-ci publie des analyses non satiriques.

Liens externes

Notes et références

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pour_lire_pas_lu.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu