Réseau Cocagne

Le Réseau Cocagne est une association à vocation européenne comprenant les différentes associations de jardins de Cocagne.



Catégories :

Agriculture - Jardin - Association ou organisme français - Altermondialisme

Recherche sur Google Images :


Source image : www.assfam.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • De 1996 à 1999, l'augmentation du nombre de Jardins est énorme, passant de 20 Jardins fin 96 à 50 Jardins fin 99. Le Réseau Cocagne est créé en ... (source : millenaire3)
  • En 1999, les Jardins de Cocagne décident de se doter d'une structure d'envergure... de leurs actions : le Réseau Cocagne est créé en juillet 1999.... (source : wwo)

Le Réseau Cocagne est une association à vocation européenne comprenant les différentes associations de jardins de Cocagne. Il rassemble actuellement près d'une centaine de Jardins dont une dizaine sont en projet.

Les Jardins de Cocagne

Les jardins de Cocagne sont des jardins collectifs à vocation d'insertion sociale. Ils sont créés sous forme d'associations à but non lucratif. Ils s'adressent à des personnes qui se trouvent en situation précaire (allocataires du RMI, sans revenus, sans domicile, chômeurs de longue durée, n'ayant jamais travaillé, etc. ). Les légumes cultivés selon les principes de l'agriculture biologique sont distribués sous forme de paniers hebdomadaires à un réseau d'adhérents-consommateurs. Les adhérents souscrivent à une part légumes annuelle. Ces jardins vont permettre à des adultes de (re) construire un projet personnel et professionnel. Ils facilitent, par le travail de la terre et le maraîchage, le réapprentissage d'une activité de production et favorisent l'accès au marché de l'emploi.

Ils sont signataires d'une Charte, qui précise les principes de fonctionnement :

Les Jardins de Cocagne sont des structures d'insertion par l'activité économique, (essentiellement des Ateliers et Chantiers d'Insertion) conventionnées dans le cadre des politiques publiques de l'emploi. Les salariés en parcours d'insertion sont recrutés pour travailler sur les différents postes qu'offre le Jardin : préparation des cultures, des paniers, livraison, récoltes, entretien, secrétariat, etc. Ils sont encadrés par une équipe de permanents professionnels : maraîchers-encadrants, travailleurs sociaux. Ils bénéficient d'un accompagnement socioprofessionnel.

Ils respectent le cahier des charges de l'agriculture biologique et sont certifiés par un organisme agréé. Le mode de commercialisation, en circuit court via le réseau d'adhérents-consommateurs, est un exemple de consomm'action en facilitant la participation citoyenne et en limitant l'impact sur l'environnement.

En articulant cohésion sociale, économie solidaire et respect de l'environnement, les Jardins de Cocagne sont des acteurs reconnus dans le champ du développement durable.

Les missions du Réseau Cocagne

Les Jardins de Cocagne participent à une dynamique de réseau national, le Réseau Cocagne, qui sert à contribuer à la mutualisation permanente en partageant acquis, expériences et outils. Les missions du Réseau sont de développer et animer le réseau des Jardins de Cocagne, essaimer de nouveaux projets et expérimentations, consolider et pérenniser les structures, mutualiser, capitaliser, communiquer, promouvoir les Jardins et professionnaliser les équipes d'encadrement.


Origine et naissance du Réseau

En 1991, l'association Julienne Javel de Chalezeule (Doubs, France) souhaite diversifier ses activités d'insertion par l'économique et étendre son offre de remise au travail pour publics en difficultés, au moyen de jardins collectifs. Issu d'un modèle suisse, auquel a été ajouté un volet social, le premier Jardin de Cocagne démarre ainsi en 1991, à Besançon.

De cette initiative émerge :

Rapidement, ces Jardins suscitent l'intérêt de nombreuses personnes dans toute la France. Pour faire face à des demandes de plus en plus importantes de spécifiques, d'associations, de collectivités, qui souhaitent monter le même type de projet, une stratégie d'essaimage est mise en place et portée par l'association Julienne Javel, dès 1994. De 1996 à 1999, l'augmentation du nombre de Jardins est énorme, passant de 20 Jardins fin 96 à 50 Jardins fin 99.

En 1999, les Jardins de Cocagne décident de se doter d'une structure d'envergure nationale pour répondre à ce besoin de développement du concept, d'animation et de coordination de leurs actions : le Réseau Cocagne est créé en juillet 1999.


Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_Cocagne.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu